Appelles-tu liberté le droit d'errer dans le vide ? C'est plutôt un renoncement à notre vocation d'homme. Antoine de St Exupéry

EMOTIONS-QUESTIONS-RÉPONSES

nos émotions

Nous avons pour habitude de classer nos émotions en « bonnes » ou « mauvaises » selon qu’elles nous sont agréables ou pas. De ce fait, nous avons tendance à ne prendre en compte que celles qui nous apparaissent plaisantes.

- Et alors que se passe-t-il ?

Nous pouvons imaginer que l’émotion que nous cherchons le plus à ressentir est la JOIE. D’ailleurs, la société de consommation dans laquelle nous vivons l’a bien compris puisqu’elle nous vend du rêve en permanence, à peine acquis - déjà consommé et jeté ou relégué dans un coin.

Si la joie était accessible sur commande, ça se saurait et le monde ne marcherait pas sur la tête. Les gens seraient souriants, bienveillants. Le sésame serait « ensemble » et non pas « contre ». Les gens agiraient pour être et pour avoir.

- Où est le bug ?

Depuis notre naissance, la condition indispensable pour que nous restions en vie, est que nos besoins majeurs soient suffisamment satisfaits par notre entourage (souvent la mère). Un besoin est vital. Il appartient à l’entourage du bébé de les deviner.

-          Si la réponse apportée correspond au besoin exprimé, il s’ensuivra de façon logique une sensation de plaisir.

-          Si les réponses apportées sont tardives ou ne correspondent que peu ou pas du tout au besoin exprimé, l’enfant va exprimer son insatisfaction en faisant appel à une émotion dite « pas agréable ».

- Quel lien entre les besoins et les émotions ?

Nos émotions de base sont au nombre de 4 : Colère, Peur, Tristesse, Joie.

Chacune exprime un besoin spécifique, et ne peut pas être remplacée par une autre.

Or, nos émotions sont souvent mélangées et confondues, et tant qu’il en est ainsi, nous ne pouvons pas faire des demandes claires pour nos besoins et attendons, comme lorsque nous étions des bébés, que notre entourage les devine sans que nous ayons à les formuler.

Et forcément, cela ne fonctionne pas, augmentant notre frustration et alimentant le circuit «  Bourreau – Sauveur –Victime ».

- Comment s’en sortir ?

En se faisant aider, accompagner par un professionnel, dont le métier est d’écouter la personne et de l’aider à repérer et à trier, puis à nommer et à communiquer de la bonne façon pour que ses besoins soient entendus.

C’est un des objectifs d’une psychothérapie.

L’art-thérapie est un outil fabuleux pour contacter nos émotions et les besoins qui s’y rattachent, de façon ludique, puissante et innovante.

C’est ce que je mets à l’œuvre dans l’accompagnement que je propose tant dans des ateliers ponctuels à thème que dans les séances de thérapie individuelle ou en groupe.

- Pourquoi a-t-on besoin d’être aidé en cela ?

Si nous savions nous débrouiller tout seul à cet endroit-là, nous n’aurions pas de problème pour communiquer, nous saurions ce qui nous convient ou pas, nous pourrions simplement et facilement demander, refuser, recevoir, remercier.

Si nous butons dans une de ces transactions, c’est parce que nous ne savons pas, ou que nous n’osons pas, ou que nous attendons que l’autre devine, ou que nous pensons à la place de l’autre, etc.

Alors nous revivons souvent des situations pas agréables qui ont un air de déjà vu et dont nous ne savons pas nous sortir de façon constructive. Et cela peut durer toute une vie, puisque nous ne savons pas faire autrement.

Une partie du travail de l’art-thérapeute, du psycho praticien est de vous aider à y voir plus clair, à terminer les situations non bouclées (Gestalt) et à exprimer de façon saine vos émotions et les besoins qui s’y rattachent.

Il est normal et indispensable de demander de l’aide lorsque nous sommes bloqués : lorsque votre voiture est en panne, vous vous adressez bien à un garagiste, pas à un plombier ? Normal ? Et bien, lorsque vous vous sentez « perdu », que vous ne savez pas comment vous sortir de situations qui prennent toute la place,  il est tout aussi normal de vous adresser à un professionnel du fonctionnement psychologique et psychique de l’humain.

Propos de Christine Saint-Dizier Hardy

Lien vers ma conférence sur les EMOTIONS  https://youtu.be/2VRYZ3RQXt0


Article mis à jour le 18/05/2018 par Christine SAINT-DIZIER HARDY

Tags: Quand nos émotions nous dérangent,


Commentaires

Ajouter un commentaire
Cochez la case ci-dessous