Bonjour à tous,

J'ai sérieusement ralenti la cadence de mes courriels.

D'abord, parce que je n'avais pas d'évènement nouveau à annoncer et que je n'aime pas écrire pour ne rien dire.

Ensuite, parce que je n'ai rien à "vendre". Je ne dispense pas de formation à proprement parler, je ne vends pas de mode d'emplois formatés ni de recettes miracle.

Enfin, parce que j'ai besoin de retours et que parler dans le vide ne m'intéresse pas.

 

Je sais que vous êtes nombreuses et nombreux à recevoir mes newsletters. Je sais aussi que peu de personnes les lisent. Nous vivons actuellement dans une société du "faire", toujours plus, toujours plus vite. Pas de titre accrocheur, on passe son chemin.

Or, si je partage et transmets volontiers ma façon d'être au monde, je le fais dans une relation d'engagement et de confiance réciproque. Autrement dit, lorsque je prends le temps et l'énergie de vous écrire, j'aime que mon travail soit respecté. Je sais, statistiques de mes info lettres à l'appui, que seul un petit nombre d'entre elles est ouvert et lu; pour la plupart, elles encombrent vos boites ou vont à la poubelle, voire, rejoignent vos courriers indésirables.

Les personnes qui me consultent régulièrement et qui participent aux ateliers que je propose le savent, se rendent sur mon site régulièrement pour suivre mon actualité et me contactent si elles en éprouvent le besoin.

Pour toutes ces raisons, j'ai décidé de vous écrire moins souvent. C'est une façon pour moi de me respecter et de ne pas entrer dans la frénésie actuelle du sensationnel et de la surenchère. Je tiens régulièrement mon site à jour et vous invite à le feuilleter au gré de vos envies et besoins. Il en a de la responsabilité de chacun de décider de se tenir informé ou pas.

 

Je souhaite conclure avec ces mots de Fritz Perls, "père" de la Gestalt thérapie, approche existentielle qui, avec l'art-thérapie, constituent les fondements de mon travail et de ma façon d'être au monde.

"Je suis moi. Tu es toi.

Je suis responsable de ma vie et toi de la tienne.

Je ne suis pas venu au monde pour répondre à tes attentes,

ni toi pour répondre aux miennes.

Si nos chemins se croisent, ce sera merveilleux, mais si ce n'est pas le cas, nous devrons aller de l'avant séparément.

Parce que je ne m'aime pas si je me trahis, et je ne t'aime pas si j'essaie que tu sois tel que je le souhaite, au lieu de t'accepter comme tu es.

Tu es Toi et je suis Moi."

 La prière de Gestalt - Fritz Perls -

 

Chaleureusement,

Christine Saint-Dizier Hardy

Info lettre du 12 mai 2019