Bon Jour en ce beau dimanche de printemps !

Oui ... mais ...

A quoi bon ?

Y'en a marre ...

Certes, il fait beau et il peut être très frustrant d'être confiné chez soi, surtout si nous avions des projets de grand air, de voyages, de vacances, de rencontres amicales ou familiales.

Nous sommes en train de vivre UN PROCESSUS DE DEUIL, avec ses différentes étapes qui se présentent à nous. J'ai envie de vous les présenter en les mettant en perspective avec ce que nous traversons actuellement.

Tout d'abord, le DENI : non, je ne suis pas concerné(e) ce virus ne va pas me toucher.

Puis arrive la COLERE : je refuse (le confinement, les règles, le cadre, j'essaye de trouver des combines pour passer au travers. Je me rebelle, je veux trouver un responsable, pour trouver une justification à ma colère et me prouver que ce n'est pas juste.

Ensuite vient la TRISTESSE : je me rends compte que j'ai beau ruer dans les brancards, il n'est pas dans mon pouvoir de changer la situation. Elle me dépasse. Je n'ai pas d'autre solution que de la regarder en face. C'est une émotion qui signe une mise à distance, un au-revoir, un adieu ... à des projets, à des personnes, à des relations. On ressent une baisse d'énergie, un passage dépressif. Non, cela ne sera plus comme avant.

Petit à petit vient l'ACCEPTATION : je "fais avec" cette situation que je n'ai pas choisie. Je m'adapte comme je peux. Il y a des jours avec et des jours sans. Un jour, "on" sortira du confinement. Oui mais quand ?

Enfin, arrive l'INTEGRATION : lors de cette étape, nous sommes prêts à faire le bilan de l'épreuve traversée, à donner du sens à ce que nous avons vécu et à prendre des décisions pour la suite, issues de l'enseignement que nous en avons compris.

L'intégration,  ultime étape d'un processus de deuil, nécessite que nous ayons traversé toutes les précédentes.

Or, beaucoup de personnes restent bloquées dans une des étapes / émotions citées précédemment. Elles n'arrivent pas à franchir le cap d'un palier pour passer au suivant. Très souvent, la raison de cette non-capacité remonte à notre enfance. Elle nous ramène de façon non consciente à un deuil auquel nous avons dû faire face sans être suffisamment accompagné lors de des différentes étapes à traverser. Alors, nous avons bloqué en cours de route et sommes restés figé dan une étape.

Un deuil, ce n'est pas nécessairement la perte d'un être cher.

Toute situation qui nous est imposée, que nous n'avons pas choisie,  constitue un deuil à traverser.

Force est de constater que nous en avons fait l'expérience maintes et maintes fois depuis notre naissance.

 

Voici quelques pistes pour vous permettre de sentir quelle étape vous est le plus inconfortable, voire impossible à traverser seul(e) :

A quoi cette épreuve me ramène-t-elle ?

Quelles sont les résistances internes que je rencontre ?

Quel est mon besoin en lien avec l'émotion que je ressens ?

 

Surtout, rappelez-vous que vous pouvez demander de l'aide.

Des cellules d'écoute par des psychologues, psychothérapeutes, psychopraticiens ont été mises en place pour venir en aide aux personnes fragilisées par cette période de confinement.  Ces professionnels de l'écoute psychologique offrent bénévolement des créneaux d'écoute et d'accompagnement pour que les personnes en souffrance ne restent pas toutes seules avec leur souffrance.

Je suis à votre disposition pour vous communiquer les coordonnées de différents organismes proposant une aide psychologique. Veuillez pour cela m'adresser un courriel auquel je répondrai en vous proposant plusieurs contacts.

Chaleureusement,

Christine

Christine SAINT-DIZIER, Art-thérapeute, Psychopraticienne, accréditée par la FF2P

http://www.art-therapie-developpement-personnel-professionnel.com

 


Nos derniers articles

Newsletter de Christine Saint-Dizier Hardy

http://www.reliance-sacree.com/newsletter/see/260 En cette période de confinement et parce que garder le contact est important, je publie régulièrement dans cette rubrique des info-lettres de soutien. Info lettre du 5 avril 2020  Info lettre du 24 mars 2020  Info ...
Lire la suite >>>

Prochaines dates

GROUPE DE THERAPIE co-animé par Jean-Luc Pignol et Christine Saint-Dizier Hardy 3 fois par an sur une période de 2 jours consécutifs Informations et contact : Christine Saint-Dizier / 06 71 59 98 80    
Lire la suite >>>